Théâtre


Corneille

La place royale

ou l’amoureux extravagant

Rencontre Paroles en scène - 19h. Plus d’infos ici

le 14 avril 2015

détail des dates

Grand Théâtre

Durée : 2h20

Tarif A’Tout public
plein tarif : 20 €
tarif réduit : 18 €
Jeunes (- de 25 ans) : 10€
Abonné : 13,50 à 16,20 €

Création

À propos du spectacle Distribution Dans la presse

Alidor et Angélique sont jeunes, beaux, riches et ils s’aiment à la folie. Tout va donc pour le mieux, sauf qu’Alidor est au bord de l’implosion ! A son meilleur ami, Cléandre, il avoue devoir à tout prix s’arracher cet amour qui le possède au détriment, dit-il, de son libre arbitre
et de son intégrité… Et voilà que Cléandre ose lui confier en retour être lui aussi follement épris d’Angélique – bien qu’il n’en ait jamais rien laissé paraître, pour ne pas marcher sur les plates-bandes de son ami... Eurêka ! Alidor sait maintenant comment se séparer d’Angélique, puisqu’il peut la céder à cet « autre lui-même » qu’est Cléandre !...
Une (fausse) lettre d’amour adressée à une (prétendue) maîtresse d’Alidor tombe “comme par hasard” entre les mains d’Angélique ! Blessée à mort, elle interroge Alidor, qui répond par la provocation aux reproches et par le ricanement aux larmes de son amoureuse.
Mission accomplie : Angélique rompt avec lui et, pour se venger, se dit prête à épouser le premier venu !

A l’inverse du sempiternel cliché qui leur est injustement accolé, les pièces de Corneille sont tout sauf compassées et ennuyeuses, elles sont au contraire hyperactives et étonnantes, et proposent, par-delà les siècles, une réflexion aiguë, parfois même radicale, mais toujours émouvante, sur le sens qu’on peut donner à nos existences en ce bas-monde, malgré toutes les surdéterminations qui fondent la condition
humaine.

François Rancillac

Mise en scène François Rancillac

Scénographie Raymond Sarti

Lumière Marie-Christine Soma

Costumes Sabine Siegwalt

Avec

Hélène Viviès Angélique

Linda Chaïb Phylis

Christophe Laparra Alidor

Assane Timbo Cléandre

Nicolas Senty Doraste

Antoine Sastre Polymas, Lysis

Télérama
TT La langue flamboyante de Corneille résonne superbement.
Fabienne Pascaud, le 10 janvier 2015 _

L’Humanité
La contrainte, dans l’ordre contemporain, est a l’évidence dans le corset de l’alexandrin au sein d’une langue concise qui néanmoins flamboie et la posture de corps modernes s’accordant des licences impensables au XVIIe siècle. C’est crédible, le pari est tenu. Jean-Pierre Léonardini, le 12 janvier 2015


Le Monde.fr
François RANCILLAC, frappé par la modernité de ses propos, s’est attaché à faire sortir de l’ombre des personnages qui pour une fois ne sont pas auréolés d’héroïsme… Une pièce entre comédie extravagante et tragédie humaine ! Evelyne Trân le 4 janvier 2015

Production Théâtre de l’Aquarium coproduction Théâtre Dijon Bourgogne - CDN, Le moulin du Roc, scène nationale à Niort-Comédie de Caen, Centre Dramatique National de Normandie. Le Théâtre de l’Aquarium est subventionné par le Ministère de la Culture DGCA (compagnie conventionnée). Avec le soutien de la Ville de Paris et du Conseil Régional d’Ile de France

Dates des représentations

  • mardi 14 avril 2015

    20h30

scène publique conventionnée

 

2, rue de la Prairie

94170 Le Perreux-sur-Marne

www.cdbm.org

 

CdbM, un équipement de la ville du Perreux-sur-Marne