Biennale de jazz


Biennale de jazz

Biennale de jazz
Soirée Standing

le 12 mars 2016

détail des dates

Grand Théâtre

Durée : 3h30

Tarif A’Tout public
plein tarif : 20 €
tarif réduit : 18 €
Jeunes (- de 25 ans) : 10€
Abonné : 13,50 à 16,20 €

À propos du spectacle Distribution Dans la presse

_ • 20h30 • Te escribo el mar. Antonio Placer Quartet
Deux grandes voix se rencontrent. Deux voix du monde, Sardaigne et Galice. Deux voix, féminine et masculine, qui s’épousent, se reconnaissent, s’entrecroisent et s’enrichissent. Elles chantent en espagnol, en français, en galicien, en sarde, et en langage imaginaire.Deux voix du monde, sur des mélodies magnifiquement interprétées par le grand virtuose multiinstrumentiste Stracho Temelkovski, originaire de Macédoine. Ce trio subtil et puissant invite Gabriele Mirabassi, l’un des solistes les plus virtuoses de la clarinette sur la scène internationale, laissant ainsi entrer un souffle d’improvisation jazz.

_ • 21h50 • Jan Lundgren Trio
Lundgren fait partie d’une longue tradition de pianistes innovants venus de Scandinavie. Qu’il s’agisse de musique classique contemporaine, de l’inépuisable tradition Folk venue du Nord ou du groove palpitant du jazz, il unit un toucher clair, un phrasé intelligent et une précision extraordinaire.

_ • 23h • Lisa Simone Quartet
A l’évidence, Lisa est la fille de... Pour transformer deux lettres d’un prénom en identité singulière, il lui aura fallu faire ses armes, attendre la reconnaissance, temporiser, éprouver les années, et patienter pour ce premier album si personnel. Une confidence sur groove intemporel et mots choisis servie par une voix sans limite, enracinée en terre afro-américaine.

Voix Elena Ledda
Voix, textes, compositions Antonio Placer,
Basse, guitare viola, mandole Stracho Temelkovski,
Artiste invité Clarinette Gabriele Mirabassi
Spectacle produit par Alma Musiques. Avec le soutien de la Ville de Grenoble, du Conseil Général de l’Isère, de la DRAC Rhône-Alpes, de la Région Rhône Alpes, de la Spedidam et du CNV.
• • • • • • • • • •
Piano Jan Lundgren
Contrebasse Mattias Svensson
Percussions / batterie Zoltan Csörsz jr
Jan Lundgren est le premier artiste scandinave Steinway & Sons
• • • • • • • • • •
Chant Lisa Simone
Choeur Lisa Spada
Guitare Hervé Samb
Basse Reggie Washington
Batterie Arnaud Dolmen • • • • • • • • • •

LISA SIMONE

« Premier auditorium aussi impressionnant que la tournée qui va suivre, l’Arsenal à Metz. Autour d’elle, un trio très jazz, très soul, très tout, qu’elle sait faire valoir. » « Elle devine la scène comme un pilote de chasse son porte-avions » « Triomphe à tous les étages. »
Le Monde - Francis Marmande

« Que d’émotions avons-nous traversées mardi soir à l’Altigone avec Lisa Simone ! Superbe, féline, sensuelle, la fille de la légendaire Nina Simone a prouvé qu’en plus d’un célèbre patronyme, elle a du swing, une présence, un humour irrésistible, un groupe et des chansons magnifiques. » « Le temps semblait s’être arrêté mardi soir, et deux heures durant, la grâce semblait avoir recouvert le monde. Une étoile était née. » _ La dépêche du Midi - Yves Gabay

« All Is Well résonne non seulement de ce timbre puissant et soul mais révèle aussi la personnalité épanouie et généreuse de Lisa Simone, fille unique de l’icône jazz. » « Lisa et Simone à la fois » Dominique Queillé LIBERATION


JAN LUNDGREN

« Allons à l’essentiel : le dernier Jan Lundgren est une merveille. Enregistré en solo, le pianiste suédois y dévoile toute la richesse de son jeu. Celui qui accompagnait Lee Konitz il y a sept ans versait jusqu’alors dans l’art du trio. Avec un enregistrement très soigné, il explore des thèmes de Fauré (« Après un Rêve »), Delibes (« Les Filles de Cadiz ») ou Chic Buarque (« As Vitrines »). Un univers intimiste, profond, nourri de musique classique, où l’improvisation devient un état second : tout y est. »
So Jazz - ­Philippe Deneuve Mars 2013 _ « Parcourir avec autant de charme des compositions aussi variées, improviser sans hâte sur les filles de Cadix de Léo Delibes, Après un rêve de Gabriel Fauré ou le thème du film Chinatown, loin de constituer un patchwork indigeste, hisse le pianiste suédois Jan Lundgren au niveau des grands poètes du piano contemporain. L’énonciation est claire, limpide, lumineuse, l’inspiration est toujours empreinte d’un sens confondant de la charge émotionnelle de chaque note, de chaque accord. »
Pianiste magazine - février 2013

action financée par la Région Ile-de-France

Dates des représentations

  • samedi 12 mars 2016

    20h30

scène publique conventionnée

 

2, rue de la Prairie

94170 Le Perreux-sur-Marne

www.cdbm.org

 

CdbM, un équipement de la ville du Perreux-sur-Marne